Stages

Metteuse en scène, clowne et autrice, Eva Guland s’appuie sur les outils d’Eric Blouet pour donner des stages de clown à différents publics. Elle transmet à des enfants et des adolescents, notamment dans le cadre d’un projet de clown-documentaire. Elle donne aussi des stages pour adultes. Ils peuvent être l’occasion, pour tous et toutes, de s’offrir un voyage sensoriel puissant dans un cadre plein de rituels bienveillants. En fonction des parcours de chacun.es, ils peuvent aussi être l’occasion de travailler son rapport à la scène et à l’écriture. Eva Guland propose aussi d’apporter son regard à des clown.es en création (la contacter directement pour en savoir plus).

Pour avoir plus d’informations sur les stages et ateliers pour enfants et adolescent.es, merci d’envoyer un mail à planteunregard[at]gmail.com

 

LES STAGES ADULTES

>> Voir le calendrier des stages

Émergence : s’approprier sa bulle d’énergie
Avant de chercher à jouer avec l’autre ou pour un public, chercher déjà à jouer pour soi. Renforcer sa bulle d’énergie et y chercher des pépites. Les savourer pour soi, au présent. A partir de la respiration et de techniques physiques concrètes, s’offrir des aventures et observer les résonances.
Ne pas chercher son ou sa clown.e, ne pas chercher de public, ne pas chercher à produire. Jouer à s’allumer, à activer son tube à bêtises, à se foutre la paix, à goûter ses sensations. Accepter sa puissance et sa légitimité inconditionnelle, ne pas se prendre au sérieux. Rire, pleurer, jouir, cracher, rager, dire et chanter n’importe quoi. Se proposer une curiosité émerveillée pour tout ce qui nous traverse. Décrocher le cerveau raccrocher les wagons : les connexions au sensible, à l’organique, au pulsionnel, à l’imaginaire et au plaisir. Convoquer la connerie qui libère, s’impliquer, transformer jugements et résistances en appuis de jeu, se laisser surprendre.
Accueillir les émotions comme des énergies, des moteurs de jeu, de plaisir, de puissance.
Mentir sincèrement, se livrer fragile sans se faire mal, se lâcher la grappe et s’autoriser pleinement.
Viens comme t’es avec tes petits paquets de trouille, de fatigue, de désirs tout fous, de rage sacrée et de pudeur toute douce…Viens jouer à être brillant.e et ridicule !

Approfondissement : autonomie dans le jeu
En fonction du parcours de chacun.e, il est possible d’amorcer un travail sur l’écriture dramaturgique. Développer différentes consciences (internes et externes) tout en gardant sa liberté de joueuse ou de joueur au présent. Identifier des parcours physiques pour pouvoir les retrouver. Faire des liens entre corps et pensées. Mettre l’intelligence au service du jeu et le jeu au service de l’intelligence. S’affirmer dans ses choix au plateau. Dans certains stages, il est possible que l’écriture prenne une place importante, en fonction des participant.es.