La compagnie

Il y a urgence. À rire et à pleurer. À aller à la rencontre de publics variés. À s’emparer de thématiques sérieuses. À inventer la joie et à crier la rage. À cracher notre vulnérabilité à la face du monde. À creuser les décalages poétiques. A chercher des mots de joueuses et de joueurs, des mots à susurrer, à chanter, à tordre. À ouvrir des espaces pour sortir du tourbillon. À planter un regard là où on ne l’attend pas, à le laisser pousser, et à l’accompagner avec douceur et énergie.

Depuis 2013, la compagnie Plante Un Regard produit des spectacles de théâtre clownesque et de clown théâtral, dans lesquels l’écriture, le jeu et le travail sonore s’entremêlent.
La recherche autour du clown est pensée comme une fabrique de décalages, un observatoire de la marginalité, une poétisation du réel.
Partir de soi. S’affirmer en tant que femme clowne, autrice et metteuse en scène. Questionner sa propre vulnérabilité, remettre en cause le patriarcat, penser les questions de genre. S’intéresser à l’éducation, observer les rapports de domination dans les relations adultes-enfants. Faire des liens entre différents systèmes d’oppressions. Lire, écouter, observer, discuter, récolter, écrire, jouer, recommencer.
Cette nécessité politique nous amène peu à peu à explorer l’espace public, à récupérer la parole pour mieux la donner. Les projets de transmission se mêlent aujourd’hui à la création, allant vers une méthodologie de clown-documentaire. La compagnie Plante Un Regard a été créée en 2013 à Pantin (Seine-Saint-Denis) et a été soutenue par la ville de Pantin, le théâtre Le Hublot (Colombes, 91) dans le cadre du tremplin DRAC, Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen, 93), l’Annexe du Train de vie (Romainville, 93) et la Région Ile-De-France (dispositif FoRTE).

Depuis 2018, la compagnie cherche à développer un réseau dans le sud (PACA et Occitanie) et à s’implanter sur un territoire rural. Elle est soutenue par Le Village des Jeunes (Hautes-Alpes), l’IME Pré-Vert (Marseille) et l’association Arts Vivants en Cévennes.

Eva Guland, qui porte la compagnie, a mis en scène 5 spectacles dont 2 tout public avant de créer son premier solo en 2019. En 2020, elle démarre un projet de clown-documentaire et travail sonore avec Estelle Lembert, qui relie création et transmission auprès d’enfants et d’adolescent.es.