La compagnie

Il y a urgence. À rire et à pleurer. À aller à la rencontre de publics variés. À s’emparer de thématiques sérieuses. À inventer la joie et à crier la rage. À cracher notre vulnérabilité à la face du monde. À creuser les décalages poétiques. A chercher des mots de joueuses et de joueurs, des mots à susurrer, à chanter, à tordre. À ouvrir des espaces pour sortir du tourbillon. À planter un regard là où on ne l’attend pas, à le laisser pousser, et à l’accompagner avec douceur et énergie.

Créée en 2013 à Pantin, en Seine-Saint-Denis, la compagnie Plante Un Regard a fait ses premiers pas en Ile-de-France. Depuis 2020, elle est implantée à Lasalle, dans le Gard, développe ses activités sur le territoire cévenol et plus largement en Occitanie.

La compagnie Plante Un Regard produit des spectacles dans lesquels l’écriture, le jeu parfois bouffon, clownesque ou burlesque, et le travail sonore s’entremêlent. Elle se fédère au gré des rencontres autour de l’univers artistique d’Eva Guland, comédienne, clowne, metteuse en scène et autrice.

La recherche autour du jeu clownesque est pensée comme une fabrique de décalages, un observatoire de la marginalité, une poétisation du réel. Partir de l’intime pour aborder le politique. Questionner notre propre vulnérabilité, dénoncer les discriminations, lutter contre le patriarcat et contre différentes formes de domination en général. Tendre micros et stylos pour questionner ces systèmes. C’est aussi un positionnement militant qui nous mène à explorer l’espace public, à jouer dans des lieux non-dédiés, et à mener différentes actions auprès d’un public d’enfants et d’adolescent.es.

 

L’équipe

Eva Guland, clowne, autrice, comédienne et metteuse en scène

Formée au théâtre dans plusieurs conservatoires parisiens, et au clown avec notamment Hervé Langlois, Eric Blouet, Sylvie Bernard et Francis Farizon, elle travaille avec la compagnie Plante Un Regard depuis 2013. Elle met en scène trois spectacles en salle, avant de se consacrer au théâtre de rue. L’Enquête et Kadi et ses vies antérieures sont ses deux premières créations pour l’espace public. En 2019, elle créé son premier seule-en-scène, Liquide. En 2021, elle met en scène et co-écrit La théorie du tube de dentifrice, seul-en-scène de Mathieu Hohler. En 2023, elle met en scène et écrit Parleras-tu ?, dans lequel elle joue. En 2024, elle met en scène et co-écrit Tante Louise ou la vie secrète d’une vieille fille, seule-en-scène de Lorie Second, et démarre un projet pour 2025 autour de Fifi Brindacier. De novembre 2023 à mai 2024, elle suit la formation « L’acteur au présent » au Ring, dirigée par Michel Mathieu. Parallèlement, elle accompagne d’autres créations en tant que regard complice et dramaturge, donne des stages de clown et mène des projets de médiation auprès d’enfants et d’adolescent·es.

Estelle Soribas, comédienne, clowne et metteuse en scène

Comédienne, clowne et metteuse en scène, Estelle Sorribas est spécialisée en théâtre physique et notamment en improvisation via la méthode Action Theater™. En tant qu’improvisatrice, elle performe régulièrement en ce sens avec le European Action Theater Ensemble basé à Berlin. Intéressée par la rencontre de publics éclectiques, elle intervient régulièrement comme clowne en milieux de soins auprès de différents publics : enfants malades, enfants et adultes poly-handicapés, et personnes âgées (Bises de Clowns, Toulon). En France, elle joue actuellement dans le spectacle de rue Icy Plage de la Cie Kartoffeln (Marseille) et dans le spectacle corporel tout public Caca d’Oiseaux de la Cie Platform 88 (Montpellier), ainsi que dans différents spectacles de théâtre forum en direction des collégiens (Cie Force Nez, Marseille). Elle collabore avec différentes compagnies en tant que metteuse en scène et directrice d’acteurices. En parallèle, elle anime régulièrement des ateliers et des stages de théâtre physique et d’improvisation physique et a co-dirigé de 2012 à 2021 L’Impulsion, premier studio de théâtre physique à Marseille.

Mathilde Meert, autrice et comédienne

Après avoir été formée à mettre des crapauds sonneurs dans des boites de CD, elle intègre en 2020 un master de création littéraire à Toulouse. Elle développe son goût pour l’écriture dramatique lors d’un cours donné par l’autrice et comédienne Lydie Parisse. En parallèle, elle fait un service civique à la Cave Poésie, une salle de spectacle dédiée aux littératures en scène. Depuis, elle conjugue différentes formes d’expression, poésie, fiction romanesque, écriture dramatique. Son texte Falaise remporte le Prix Prémices 2024 et sortira en 2025 aux éditions Domens.En 2023, elle rencontre Eva Guland lors de la formation l’Acteur au présent du Théâtre de l’Acte. Elle rejoint la compagnie Plante Un Regard pour travailler à ses côtés sur le spectacle Parleras-tu?. Elle travaille en ce moment sur deux créations soutenues par Vocatio : Rosa Rosa et Et le temps qu’il fait à dix années-lumière.

Estelle Lembert, créatrice sonore et metteuse en scène

Après un BTS audiovisuel option son, elle s’oriente vers le théâtre à l’université Paris 8. Elle y mène un travail de recherche sur la place de la création dans la radiophonie. Elle intègre alors l’ENSATT où elle obtient le diplôme de conception sonore en 2016. À sa sortie, elle mène des créations sonores avec Michel Didym, Nathalie Fillion, Félix Prader, la Compagnie d’Alice (Rita Pradinas) et la Compagnie Plante Un Regard. Depuis 2018, elle assure les tournées en régie son, lumière et/ou générale de Plus Grand Que Moi (Nathalie Fillion), Convulsions (Frédéric Fisbach), Romance en stuc (Daniel Larrieu), Instante (Juan Tula)… Elle continue en parallèle à assurer montages et accueils pour de nombreux lieux et festivals. Travaillant pour le théâtre, la danse et plus récemment le cirque, à la fois régisseuse et créatrice, elle conçoit des dispositifs adaptés à chaque projet artistique.

Astrid Dusuzeau, metteuse en scène, comédienne, performeuse et chorégraphe

Bretonne et suédoise, elle se forme lors d’ateliers de jeu et de danse ainsi qu’à l’université en double-cursus littérature et arts du spectacle. Pendant son master Création en spectacle vivant à Montpellier, elle apprend la création collective et suit de nombreux stages de jeu, de mise en scène, de dramaturgie, etc. Son premier spectacle, Morsure, créé en2022est une déambulation à propos du deuil dans le centre historique de Rennes. Elle y développe une écriture de collage entre chorégraphies, témoignages audios et textes variés. Elle participe aussi aux créations de Remparts et It’s a Dreamworld du Kollectif Hors Zone. À Rennes, elle travaille également avec la Cie Sentimentale Foule sur Vierges maudites !, et la Cie Les Combats ordinaires sur Les tutos danse de Stella, Crystal et Claude. Elle rejoint la Cie Bain-Marie comme artiste associée en 2023 où elle participe à la création du Triomphe de l’amour de Marivaux. En 2024, elle entame l’écriture de Cycles, une performance intime entre texte et danse, et commence à travailler sur le projet Fifi avec la Cie Plante Un Regard.

Alicia Debieuvre, Production/Diffusion

Diplômée en gestion de projets culturels, Alicia Debieuvre a travaillé ces dernières années dans différentes structures culturelles et universitaires sur le territoire des Alpes Maritimes et à Monaco. Elle travaille actuellement en diffusion et production pour différentes compagnies de spectacle vivant : Cie Sacorde (cirque contemporain), Mauvais Coton (Cirque actuel), le CirkVOST (cirque de haute voltige), et la compagnie Plante Un Regard. Impliquée également dans l’associatif depuis plusieurs années, elle soutient en parallèle plusieurs projets liés à la protection de l’environnement et l’éducation au développement durable.

 

 
 

··································································· Sont passé·es par là ···································································

 

 

 

Noémie Herubel, comédienne et autrice

Noémie Herubel a suivi une formation au jeu d’acteur·ice au ­Conservatoire du 18ème arrondissement de Paris avec Jean-Luc Galmiche, ainsi qu’une formation universitaire en classes préparatoires littéraires spécialité théâtre au Lycée Fenelon puis à la Sorbonne Nouvelle en Études Théâtrales. En 2014, elle est l’assistante de la metteuse en scène Marie-Do ­Fréval, dans la ­compagnie d’arts de rue Bouche à Bouche. Elle est comédienne au sein de la ccompagnie Qui Vive, dirigée par Roxane Driay (La Descente des Enfers – création 2013 au Festival d’Aurillac, Populaire – création 2018 au Théâtre 14), du Collectif La Portée (P.L.U.S – création 2018 à l’Espace Périphérique de la Villette), de la compagnie de l’Archée, dirigée par Mélissa Bertrand (Game Over Ana – seule en scène marionnettique ), et de la compagnie Plante Un Regard, dirigée par Eva Guland (Restes – création 2016 à Mains d’Oeuvres, Kadi et ses vies antérieures, dont elle est également l’autrice – création 2018 au Grand Festival de Verdun). Depuis 2019, elle anime des ateliers de clown pour enfants à Pantin. Elle est aussi autrice pour le jeune public et le tout public, et comédienne voix-off.

François Bonté, Comédien
Après l’obtention d’un Master 2 en relations internationales en 2012, il intègre le conservatoire du XVIIIe où il se forme à l’inteprétation avec Jean Luc Galmiche et au théâtre d’objet avec Alexandra Vuillet et Nicolas Goussef . A sa sortie, en 2015, il suit une formation intensive au sein du studio Michael Chekovh Studio à New York dirigé par Lenard Petit. Il est comédien pour le théâtre au sein de la Cie Opos Opos, dirigée par Athina Axiothou (Géometrika – Jeune public- Création 2016 à la MJC Créteil), au sein de la Cie Plante Un Regard, dirigée par Eva Guland (Kadi et ses vies antérieures, de Noémie Hérubel – création 2018 au Grand Festival de Verdun); et de la Cie l’Etoile du Flibustier dirigée par Jean-Charles Fritz (Une Bête sur la lune, de Richard Kalinosky – création en cours). Depuis 2012 il a une expérience importante dans l’animation d’ateliers de théâtre forum en France, en Colombie et au Brésil.

Ana Mejia-Eslava, illustratrice et graphiste

Ana Mejia-Eslava s’est formée au dessin, à la gravure, à différentes techniques d’impression et travaille en illustration, animation et édition. Elle a créé en 2017 avec les Xérographes Editions un groupe de « croqueurs » qui dessine les événements culturels à la Goutte d’Or en rue comme en salle. Elle travaille depuis 2016 dans des structures culturelles associatives et institutionnelles en tant que professeure d’arts plastiques.

Tatiana Bertaud, costumière

Styliste et créatrice textile, elle est diplômée de l’Institut International de Création et Couture (Marseille). Elle a créé des collections et des imprimés pour différentes marques comme Princesse Tam-tam, Element, Chipie… En 2015, elle confectionne une collection de robes d’été pour sa propre boutique sur l’île de Bendor. Elle organise ensuite des ateliers de transformation de fripes à la communauté d’Emmaüs à Marseille dans le cadre du Festival les Arts de Passage. Elle se tourne peu à peu vers la création de costumes pour des spectacles auprès de compagnies de théâtre de rue comme La Folie Kilomètre pour le spectacle Rivages, ou pour Plante Un Regard pour le spectacle Liquide. Aujourd’hui, elle conçoit les costumes du spectacle Merci de votre accueil de la compagnie Générik Vapeur.